DES ÎLES ET DES TERRES
 
Antigua-et-Barbuda


Antigua-et-Barbuda


Indépendance : 01.10.1981

 

Antigua, « l’Ancienne » fut nommée ainsi par Christophe Colomb en 1493 en l’honneur de Santa Maria la Antigua de la cathédrale de Séville.

Barbuda veut dire « barbu » en portugais et vient du fait que l’île est couverte de ficus, dont les longues racines ressemblent à une barbe (la Barbade a une étymologie semblable).

Agrandir
Agrandir

Le drapeau adopté utilisé depuis 1967, est composé de deux triangles rouges formant un V symbolisant la force et la victoire. À l’intérieur de ce V la bande blanche représente l’espoir et la bande bleue la mer. Le soleil jaune appelle au renouveau tandis que le fond noir rappelle l’héritage de l’Afrique.

Les armoiries formées d’un écu supporté par deux cerfs et d’un heaume, comprend différentes plantes et porte la devise : "Each endeavouring, all achieving" ("Chacun s'efforçant, tous profitant").

Données générales


Superficie : archipel de 442,6 km2 (Antigua 280 km2,Barbuda 161 km2,Redonda 1,6 km2)

Situation : 17° N, 61°W

L’archipel d’Antigua et Barbuda fait partie des Petites Antilles. Il est situé à l’est-sud-est de Porto Rico et au nord de la Guadeloupe.

Point culminant : Mont Obama (402 m) ex-Pic Boggy jusqu’au 4 août 2009

Capitale : Saint-John’s (27000 habitants en 2011)

Population (estimations 2012) : 91 000 hab.

Langue officielle : anglais

Langue courante : des créoles anglais (créole antiguais, créole barbudien, créole de Montserrat)

Monnaie : dollar des Caraïbes de l’Est ou EC$ (Eastern Caribbean dollar), lié au dollar américain avec un taux de change fixe de 1US$ = 2,70 EC$ depuis 1976  soit 1 € =3,73 EC$ (avril 2014)

Fête de l'indépendance :1er novembre

Politique


Forme de l'État : Monarchie parlementaire

Chef de l’État : la reine  Élisabeth II représentée par le Gouverneur  général, Mme Louise LACK-TACK (depuis juillet 2007)

Chef du gouvernement : le premier ministre  Winston Baldwin SPENCER (depuis le 24 mars 2004)

Partis politiques :

Parti majoritaire : United Progressive Party (UPP)

Opposition : Antigua Labour Party (ALP)

Prochaines élections : législatives en 2014

Intégration mondiale et régionale :

Membre de l'ONU (11.11.1981) 

Membre du Commonwealth (01.11.1981)

Membre de l'OEA (1981)

Membre de l’OECO Organisation des États de la Caraïbe orientale (1981)

Membre du CARICOM (1974) et de l'AEC (24.07.1994)

Membre de l’UNESCO (1982)

Membre de l'OMC (01.01.1995)

Membre de l’ALBA (2009)

 Membre de la CELAC(2010)

 

Histoire en bref

 

Antigua, la " waladi " amérindienne  qui fournissait dAgrandire l’huile de carapate fut l’une des îles « découvertes » par Christophe Colomb lors de son deuxième voyage en 1593.

La colonisation débute en 1632 avec l’installation d’Anglais venus de Saint Kitts. Elle se couvre à la fin du XVIIe siècle de plantations de canne à sucre travaillées par une main d’œuvre esclave.

English Harbour, réputée pour être "trou à cyclone", sur la côte sud d'Antigua, abrita de 1784 à 1787 une partie de la flotte britannique commandée par l'Amiral Nelson, chargé de veiller à ce que les navires américains, désormais considérés comme étrangers, ne fassent plus de commerce avec les colonies britanniques en mer des Caraïbes.  

Dans le cadre de l’Empire britannique, Antigua et Barbuda ont été membres, de 1871 à 1956, de la Fédération des îles sous le Vent (Leewards islands).

En 1967 avec Barbuda et l’ilot de Redonda, Antigua devient un état associé au Commonwealth et devient indépendante en 1981.

La famille Bird, mêlée à de nombreux scandales, a dominé la vie politique d’Antigua-et-Barbuda des années 60 jusqu’en 2004.

Données démographiques


Espérance de vie (2013) : Homme 74 ans, femme 78 ans

Taux d'alphabétisation (2012) : 99 %

Pauvreté (2012) : 18 % en dessous du seuil de pauvreté

Densité (2012) : 205 hab./km2

Taux d'urbanisation (2012) : 29,8 %

Religions :Protestants 76,4 % (parmi lesquels 25,7 % d'Anglicans, 12,3% d’Adventistes, 10,6 % de Pentecôtistes, 10,5% de Moraviens, 7,9 % de Méthodistes) ; Catholiques 10,4 %.

Population : noire : 91 % ; métisse : 4,4 % ; blanche : 1,7 % ; autres : 2,9 % (Indo-Pakistanais, Libanais, Syriens)


IDH : (PNUD, 2013)

Années

Antigua-et-Barbuda

Am. latine et Caraïbe

Monde

2012

0,73

0,741

0,694

Données économiques


PIB (2013)  :  1 212 millions US$ (FMI)

PIB par habitant (2013) : 13 838 US$ (Banque Mondiale)

Taux de croissance (2013)  : 1,7 %

Taux de chômage (2001) : 11 %

Taux d'inflation (2013) : 1 %

Dette publique (2013) : 92 % du PIB 

Balance commerciale des biens et services : négative (- 9,5 % du PIB  en 2011). (FMI)

 

Principaux clients (2012) : Union européenne (26,9%) États-Unis (22 %), Barbade (9,5 %). (OMC) 

Principaux fournisseurs (2012): États-Unis (50,1 %), Union européenne (11,6 %), Chine (5,6 %), Trinité-et-Tobago (5,5 %). (OMC)


Depuis l’abandon progressif des productions agricoles (coton et canne à sucre), l’économie estdominée par le tourisme qui compte pour 60 à 70% du PIB.

850 000 visiteurs en 2012, américains et britanniques essentiellement, sont venus pour des courts séjours (9,7 jours en moyenne).

Antigua accueille aussi des entreprises offshore et plus d’un millier de navires battent pavillon antiguais.

Le tourisme et l’économie d’Antigua ont été durement touchés par la crise entre 2009 et 2011. Antigua n’a pas retrouvé le niveau de croissance d’avant la crise.

Particularités culturelles


Sport national : cricket, Viv Richards (1952), anobli en 1999, est désigné en 2000 comme l'un des cinq meilleurs joueurs du XXe siècle par le Wisden Cricketers' Almanack.

Plat national : fungi (ou coucou) et pepperpot. Le fungi fait de pâte de semoule de maïs cuite accompagne le pepperpot, ragoût de viande aux légumes (gombos, épinards) parfumé à la cannelle et aux piments forts.

 

Évènement récent

 

La Coupe des Nations de la Caraïbe 2012 (football) a eu lieu à Antigua.

 

Auteur : Colette Joly

Haut