DES ÎLES ET DES TERRES
 
Porto Rico


Porto Rico


Commonwealth de Porto Rico associé aux

États-Unis


Porto Rico a été cédé aux USA après la guerre hispano-américaine. Les Portoricains ont pu obtenir la citoyenneté américaine en 1917 et les gouverneurs sont élus par le peuple depuis 1948. Au cours des plébiscites de 1967, 1993 et 1998, le peuple a choisi de rester dans le Commonwealth.


Agrandir

Agrandir

Le drapeau de Porto Rico a été créé en 1895, par la section portoricaine du Parti Révolutionnaire Cubain, qui prônait l'indépendance de Porto Rico et Cuba du joug espagnol. Son design est le même que le drapeau cubain, mais avec les couleurs inversées. Le triangle bleu symbolise le gouvernement républicain et l'étoile blanche représente le « Commonwealth de Porto Rico ».

Données générales


Superficie : 9 104 km2 (4 îles principales : Porto Rico, Vieques, Isla Mona et Culebra)

Situation : entre 17°53'8" et 18°32'23" de latitude nord et 67°18' de longitude ouest.

Située dans les Grandes Antilles à l'est de la République dominicaine et à l'ouest des Îles vierges

Point culminant : Cerro de Punta (1 339 m)

Capitale : San Juan: 1er port du bassin Caraïbe, 5e rang des ports étatsuniens.

Est confronté au problème de saturation des équipements et à la concurrence des ports voisins ; hub aérien majeur de la Caraïbe.

Population (2010) : 3 978 702 000 hab. (Banque mondiale)

Exode de 4,6 millions de personnes vers les villes américaines.

Langue officielle : espagnol et anglais

Langues courantes : espagnol

(langue du quotidien et de l'enseignement. parlé par 98 % de la population)

Monnaie : dollar des États-Unis

Fête de l'indépendance : 4 juillet

Politique


Forme de l'État : État libre associé aux États-Unis, sous le titre du Commonwealth (aucune obligation vis-à-vis du fisc fédéral américain)

Chef de l'État : Barak Obama (depuis janvier 2009)
Chef du gouvernement : Luis Fortuño, depuis janvier 2009. Il est aussi président du Partido Nuevo Progresista (PNP), affilié au Parti républicain américain, et le premier gouverneur républicain de Porto Rico depuis 1969.
Institutions : actuellement, Porto Rico est officiellement un "commonwaealth" ; ce statut autorise l'élection d'un représentant au Congrès américain (à la Chambre des représentants) mais celui-ci bénéficie d'aucun droit de vote. Les Portoricains sont citoyens américains à la naissance, mais les insulaires ne sont pas autorisés à voter pour le président. Ils possèdent cependant, sur le modèle des États-Unis, un Congrès et un Sénat locaux.

Politique et indépendance :

Les principaux partis politiques sont :

- PNP (Partido Nuevo Progresista) : parti nouveau progressiste, domine largement les deux assemblées locales depuis les élections de novembre 2008, avec 37 sièges sur 51 à la chambre des représentants et 22 sur 27 au Sénat. Le PNP se fait l'avocat d'une intégration pleine et entière aux États-Unis en tant que 51e État de l'Union.

- PPD (Partido Popular Democratico) : Parti populaire démocratique, partisan du statu quo institutionel, est affilié au parti démocrate américain.

- PIP (Partido Independentista Puertorriqueño) : Parti indépendantiste portoricain, n'est pas représenté mais est soutenu par de nombreux leaders internationaux et l'écrivain colombien Gabriel García Márquez, qui a fait campagne en sa faveur.

Référendum prévu d'ici 2012. L'administration américaine soutient le principe d'une double consultation de la population sur le statut de l'île. Un premier référendum devrait être organisé pour déterminer si la population est prête à un changement de statut. Un deuxième référendum viendrait préciser les conditions de ce changement : indépendance, État américain ou souveraineté associée aux États-Unis.

Intégration mondiale et régionale :

Non représentée aux Nations-Unies.

Caricom (Communauté des Caraïbes et Marché Commun) (observateur)

CEPAL (membre)

FAO (membre)

ICFTU (membre)

Interpol (sous-bureau)

CIO (membre),  l'île a un comité national olympique, le Comité national olympique portoricain.

OMS (membre)

Histoire en bref


Origines indiennes, colonisation espagnole, peuplement africain... Porto Rico partage une histoire riche de brassage et de rebondissements avec ses voisines cubaines et dominicaines. Toutefois, depuis la fin du XIXe siècle, c'est à l'ombre des États-Unis à laquelle elle est aujourd'hui "associée" que l'île a développé une identité particulière.

Jusqu'au XVe siècle, le pacifique peuple des Taïnos (originaire d'Amérique du Sud) occupe l'ensemble de l'île et tire ses ressources de l'agriculture.

1493, arrivée de Christophe Colomb (19 novembre).

1508, début de la colonisation espagnole.

1898, l'Espagne cède l'île aux États-Unis lors du Traité de Paris.

1900, Porto Rico devient officiellement un territoire américain.

1952, Porto Rico obtient le statut d'État libre associé au Commonwealth.

1993, référendum sur l'avenir de l'île qui prolonge le statu quo constitutionnel (même si 42 % des habitants se prononcent en faveur de l'annexion de l'île aux États-Unis).

 

Agrandir


Le blason de Porto Rico accordé par la Couronne espagnole (1511) est aujourd'hui le plus vieux blason encore utilisé dans le nouveau monde. Remaniées en 1976, les armoiries ont conservé tous les symboles qui illustrent l'influence du catholicisme lors de l'arrivée des colons espagnols comme en témoignent les lions du Royaume de Castille et du Royaume de León. La devise en latin, Joannes est nomen ejus signifie "Jean est son nom", San Juan étant le nom d'origine de l'île et aujourd'hui celui de sa capitale.


Données démographiques


Espérance de vie (2010) : 78,9 ans (US Census)

Taux d'alphabétisation (2009) : des adultes : 90,5 %

Densité (2010) : 416,5 hab./km2

Taux d'urbanisation (2007) : 90 %

Religions : Catholiques 85 %, Évangélistes 15 %

Population : Blancs (d'origine hispanique) 76,2 %, noirs 6,9 %, Asiatiques 0,3 %, Amérindiens 0,2 %, métis 4,4 %, autres 12 % (2007)

IDH : 0,951 (1998). Dernier rapport du PNUD faisant mention de l'IDH de Porto Rico.


Données économiques


PIB (2009)  : 96,26 milliards $ US (Banque mondiale)

PIB par habitant (2009)  : 24 164 $ US (Banque mondiale)

Taux de croissance (2009)  : 3,9 %

Population active (2009)  : agriculture 1,1 %, industrie 19,2 %, tertiaire 79,7 %.

Taux de chômage (2010)  : 16 % (US Census)

Taux d'inflation (2005-2009)  : 5 %

Dette publique (2009) : est passée de 2,7 à 60 milliards de dollars entre 1972 et aujourd'hui


Quelques points forts :

Économie doit beaucoup aux transferts fédéraux : 20 % du PIB. Une fiscalité favorable et un accès exonéré de taxes au marché des États-Unis ont favorisé un fort investissement de la part des firmes américaines depuis 1950. Le tourisme est traditionnellement une source de revenu important ( 2,5 millions de touristes en 2009).

Particularités culturelles


Un des berceaux de la civilisation taïno :  nombreux vestiges (Tibes : centre des cérémonies indigènes). Tests ADN en 2003 : 61 % de la population insulaire a du sang taïno.

Radiotéléscope d'Arecibo (1974) : plus grand du monde (parabole de 300 m de diamètre).

Traditions : combats de coqs, le quinceanero.

Littérature : essentiellement produite par des expatriés "les Nuyoricains", elle tourne autour de l'identité et des liens entre le aca (ici) et le alla (là-bas).

Diaspora   3,4 millions en 2000 dont 900 000 à New York. Se caractérise par ses fluctuations (migration alternante entre île et continent).

Personnalités :

Munoz Marin (Luis) : 1er portoricain élu gouverneur (1948), plusieurs fois réélu (1949-1965), il participa à l'obtention du statut de Commonwealth en 1952. L'aéroport San Juan porte son nom.

Ricky Martin : chanteur de renommée internationale

Évènements récents

 

14 juin 2011 : Visite du Président Obama. Premier déplacement officiel d'un président américain en exercice sur le territoire portoricain.

Auteur : Maryse Verrecchia

Haut