TOURISME, SPORTS ET LOISIRS
 
Tourisme (2006-2007)

 

Agrandir

 

Tout le bassin est concerné par l'activité touristique. Une dichotomie classique entre les franges littorales continentales et les îles, même les plus grandes, se retrouve également dans le tourisme. Sur le littoral du continent lorsque l'activité touristique est développée, ce qui n'est pas le cas sur l'ensemble du pourtour, les volumes considérés sont immédiatement beaucoup plus importants que dans les îles. L'activité touristique de Floride est à la dimension de l'État, et Cancún au Mexique, autrefois petit village de quelques centaines de personnes, atteint 50 000 habitants et accueille plus de 1,5 million de touristes par an. Par contre, le poids que le tourisme représente dans l'économie est immédiatement plus important dans l'archipel que pour les États qui le bordent.

Les Bahamas qui, avec ses plus de 3,5 millions de touristes, constitue de loin le premier pôle touristique de l'archipel. 40 % d'un PIB qui s'est accru de plus de 5 % dans la fin des années 1990, le tourisme y est omniprésent ; pour l'apprécier rapprochons ces chiffres de celui de la population : 250 000 habitants. L'ordre de grandeur de la fréquentation touristique dans l'archipel des Grandes et Petites Antilles est de 12 millions de touristes par an et 19,2 millions de croisiéristes. La Grande Caraïbe est aujourd'hui le premier bassin de croisière au monde.Les quatre premières destinations de la Caraïbe se situent au nord dans l'aire immédiate des États-Unis : les Bahamas qui accueillent près de 4,5 millions de touristes et croisiéristes, la République dominicaine autour de 4,2 millions, la Jamaïque et Porto Rico autour de 2,8 millions. Viennent ensuite les îles Vierges US, Cuba, Cancún, les Caïmans et Saint-Martin, mais le niveau d'affluence est moindre (environ 2 millions).La place importante prise dans les économies par le développement touristique, conduit également à des fragilités économiques et sociales. Ainsi à Saint-Kitts-et-Nevis, qui vit du tourisme et de la canne, la fermeture d'un grand hôtel en 2000 a privé le pays de la moitié de ses taxes hôtelières.

Le tourisme pratiqué est massivement balnéaire, mais un tourisme de croisière qui existe depuis longtemps connaît comme partout dans le monde un regain de vitalité. Le bassin Caraïbe s'y prête particulièrement bien, avec des escales possibles tous les jours d'une île à l'autre.

Auteur : Pascal Buleon

Haut