CULTURE ET ARTS
 
Patrimoine classé UNESCO (2012)

 

Le bassin caraïbe, creuset de civilisations, réserves de faune et flore exceptionnelles, regorge de richesses historiques, architecturales et paysagères.

Le classement au patrimoine de l'UNESCO de 79 de ses plus beaux sites en est un formidable témoignage. L'inventaire exhaustif de ces sites révèle une grande variété, s'échelonnant de la préhistoire à la période postcoloniale. 56 sites culturels sont ainsi classés et protégés dans la zone.

Agrandir

 

Les différentes civilisations et peuples qui ont occupés, aménagés et exploités ces espaces (Mayas, Aztèques, Arawaks, Taïnos et plus récemment, les différents colonisateurs) ont également marqué de leurs empreintes les villes et les campagnes.

La complexité géologique héritée de la mise en place du bassin offre une variété de paysages dans lesquels s'exprime une richesse extraordinaire en termes de faune et de flore : essences tropicales rares, espèces adaptées au milieu, parfois uniques au monde, en sont quelques exemples.

Les sites naturels classés sont donc nombreux : 22 au total allant de la Floride avec le Parc National des Everglades jusqu'à la Réserve naturelle du Suriname central en passant par la Cordillère de Talamanca/La Amistad à cheval sur la frontière entre Panamá et le Costa Rica.

 

Agrandir

 

Les Antilles ne sont pas en reste avec près de 18 sites classés. Cuba abrite la moitié de ces sites avec une répartition équitable entre sites naturels et culturels, tels que la vieille ville de la Havane ou le Centre historique de Cienfuegos et des sites naturels témoignant de l'activité agricole passée ou de la richesse des paysages géologiques telles les terrasses karstiques du Parc National Desembarco del Granma (16). Les Petites Antilles accueillent cinq sites classés ; trois ayant trait à la richesse architecturale d'édifices militaires ou de centres urbains et deux plus particulièrement axés sur la gestion et la préservation du milieu tropical (faune, flore, éléments du volcanisme, hydrographie, patrimoine lacustre, espace maritime et récifs coralliens).

Dans l'isthme et dans les pays d'Amérique du Sud bordant le bassin caraïbe, le Mexique s'illustre par le nombre de sites classés (31 sur 61 sites hors Grandes et Petites Antilles). Nombre d'entre eux sont le reflet de l'histoire du pays et de sa richesse architecturale (près de la moitié concerne des villes préhispaniques ou des centres historiques de villes). La partie centrale de l'isthme est le lieu privilégié des sites naturels d'importance ; parcs nationaux et zones de protection de la biosphère s'y côtoient en nombre. Le relief associé à un volcanisme actif en fait une zone privilégiée pour la faune et la flore caribéenne.

Parmi les 79 sites classés dans le bassin caribéen, six sont en péril et parmi eux quatre sont des sites naturels :

    • Le Parc National des Everglades (États-Unis) ;
    • Le réseau de réserves du récif de la barrière du Belize, abritant des espèces menacées telles que la tortue marine, le lamantin et le crocodile marin d'Amérique ;
    • Le Parc National de los Katíos (Colombie) qui abrite plus de 500 espèces différentes de vertébrés ;
    • La réserve de biosphère Río Plátano (Honduras), vestige de forêt tropicale humide abritant quelques 2 000 indigènes au mode de vie traditionnel ;
    • Les fortifications de la côte Caraïbe du Panamá : Portebelo, San Lorenzo, partie du système défensif mis en place par la Couronne d'Espagne pour protéger le grand commerce transatlantique (architecture militaire des XVIIe et XVIIIe siècles) ;
    • Coro et son port (Venezuela), une des toutes premières villes coloniales aux constructions en terre héritées de la culture architecturale locale et de l'influence espagnole et néerlandaise.

Agrandir

L'inscription de sites reconnus comme ayant « une valeur universelle exceptionnelle » et appartenant de ce fait au patrimoine mondial de la planète est un gage de protection et de préservation. Sur les 193 États membres de l'ONU, 189 ont ratifié la Convention du Patrimoine de l'UNESCO. Ils s'engagent ainsi à participer activement à la conservation et la préservation de leur patrimoine inscrit auprès de l'UNESCO.

Auteur : Frédérique Turbout

Haut